Godbout – Racicot / LeBeuf – LaHaye

Marie Marguerite Anthiaume

Female 1659 - 1699  (40 years)


Personal Information    |    Sources    |    All    |    PDF

  • Name Marie Marguerite Anthiaume  [1, 2, 3, 4, 5
    Born 4 Oct 1659  St-Nicolas-des-Champs, Paris, Île-de-France (Seine), France Find all individuals with events at this location 
    Gender Female 
    Baptism 4 Oct 1659  St-Nicolas-des-Champs, Paris, Île-de-France (Seine), France Find all individuals with events at this location 
    Immigration 1675  Québec, Canada, Nouvelle-France Find all individuals with events at this location 
    Residence 12 Jan 1676  Montréal, Qc. Find all individuals with events at this location 
    Residence 22 Sep 1691  Rue St-Jean-Baptiste (côté est) entre St-Paul et Notre-Dame (Mtl) Find all individuals with events at this location 
    Probate 12 Apr 1692  Inventaire des biens de son mari André Jarret (ct. Bénigne Basset) Find all individuals with events at this location 
    Occupation 22 Oct 1692 
    Parisienne qui n'a pas la trempe des Canadiennes face aux attaques iroquoises selon Madeleine de Verchères 
    Died 4 Oct 1699  L'Île Sainte-Marie, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location 
    Cause: Décédée après son enfantement 
    Buried 5 Oct 1699  Varennes, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location 
    Person ID I1427  Godbout
    Last Modified 18 Apr 2017 

    Father Michel Anthiaume,   b. Abt 1610, Paris, Île-de-France (Seine), France Find all individuals with events at this location,   d. Bef 1676  (Age ~ 65 years) 
    Mother Marie Dubois,   b. Abt 1620, Paris, Île-de-France (Seine), France Find all individuals with events at this location,   d. 4 Oct 1688, Varennes, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location  (Age ~ 68 years) 
    Married Abt 1640  Paris, Île-de-France (Seine), France Find all individuals with events at this location 
    Family ID F721  Group Sheet  |  Family Chart

    Family André Jarret de Beauregard,   b. 9 Aug 1642, St-Babil de Vigneux, bourg de St-Chef, Vienne, Dauphiné (ar. La Tour du Pin), Isère, France Find all individuals with events at this location,   d. 1692, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location  (Age 49 years) 
    Married 12 Jan 1676  Montréal, Qc. Find all individuals with events at this location 
    Marriage Contract 12 Jan 1676  Notaire Bénigne Basset (déposé le 04-13-1676) Find all individuals with events at this location 
    Children 
     1. Marie Anne Jarret,   b. 13 Sep 1681, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location,   d. 30 May 1746, Verchères, Qc. Find all individuals with events at this location  (Age 64 years)
    Last Modified 18 Apr 2017 
    Family ID F719  Group Sheet  |  Family Chart

  • Sources 
    1. [S5] Programme de recherche en démographie historique (PRDH), Université de Montréal.

    2. [S582] Généalogie Godbout, Gabriel Drouin, archiviste, généalogiste, héraldiste et directeur de l'Institut Généalogique Drouin, (4184 rue St-Denis, Montréal, 5 avril 1944).

    3. [S3] Dictionnaire généalogique des familles canadiennes, Cyprien Tanguay, (Éditions Eusèbe Sénécal, Montréal, 1871-1890), none., Volume 1, p. 318 & Vol. 4, p. 588.

    4. [S16] Dictionnaire généalogique des familles du Québec - des origines à 1730, René Jetté, (Les Presses de l'Université de Montréal, Montréal, 1983 & l'édition PRDH, Gaëtan Morin éditeur, 2003), none., 593.

    5. [S644] Dictionnaire général du Canada, Louis Le Jeune, (Université d'Ottawa, Canada; Imprimé en France, Firmin-Didot et Cie., Mesnil, Eure, 1931), Tome 2, p. 774.
      Dictionnaire général de biographie, histoire, littérature, agriculture, commerce, industrie et des arts, sciences, moeurs, coutumes, institutions politiques et religieuses du Canada. 22 octobre 1692, récit de Madeleine de Verchères (le premier daté 1699 et l'autre rédigé en 1726): Fortifiée de la nouvelle recrue que me donna le canot de Pierre Fontaine dit Bienvenu - époux de Marguerite Anthiaume, veuve d'André Jarret de Beauregard - je commandai de continuer à faire feu sur l'ennemi. Puisque, avec le secours du Ciel, nous avons bien passé la nuit, toute affreuse qu'elle a été, nous en pouvons bien passer d'autres en continuant notre bonne garde, en faisant tirer du canon d'heure en heure, pour avoir du secours de Montréal (qui n'est éloigné que de huit lieues) : je m'aperçus que mon discours avait fait impression sur les esprits. Il n'y eut que Marguerite Anthiaume, femme du sieur Fontaine, qui, extrêmement peureuse comme il est naturel à toutes les femmes parisiennes de nation, demanda à son mari de la conduire dans un autre fort, lui représentant que, si elle avait été assez heureuse pour s'échapper, la première nuit, à la fureur des Sauvages, elle ne devait pas s'attendre au même bonheur, la nuit suivante; que le fort de Verchères ne valait rien et n'avait point d'hommes pour le garder; et que, y demeurer, c'était s'exposer à un danger évident, ou à un esclavage perpétuel, ou à la mort à petit feu. Le mari, voyant qu'elle persistait à vouloir se retirer au fort de Contrecoeur, à la distance de trois heures, lui dit qu'il allait armer un canot d'une bonne voile avec ses deux enfants qui savent canoter et que lui n'abandonnerait jamais le fort Verchères, tant que Mlle Magdelon y sera : c'est ainsi qu'on m'appelait dans mon enfance. Je lui répondis que je n'abandonnerai jamais le fort; que j'aimerai mieux périr que de le livrer aux ennemis; qu'il était d'une conséquence infinie que les Sauvages n'entrassent pas dans aucun fort français; qu'ils jugeraient des autres par celui-ci, s'ils s'en emparaient et qu'une pareille connaissance ne pouvait servir qu'à augmenter leur fierté et leur courage. Le huitième jour, M. de La Monnerie, lieutenant détaché de M. de Callières, arriva la nuit avec 40 hommes.